Moniteur, liseuse, etc…

Je me remets doucement de l’annonce du bien triste décès de Paul Walker (oui oui, je suis bien au courant que Nelson Mandela a lui aussi quitté ce monde) et je peux donc enfin écrire ici un petit peu pour ne rien dire.

J’ai donc depuis quelques semaines reçu mon nouveau moniteur. Il s’agit d’un modèle Dell U2713HM dont on trouvera une description pour le moins exhaustive ici. Je quitte donc le monde des moniteurs 17 pouces (mon portable 15 pouces m’accompagne toujours néanmoins) pour entrer de plein pied dans une nouvelle dimension. Le changement est pour le moins radical. J’avais presque peur que cela soit trop grand, mais finalement, après quelques semaines d’utilisation (bureautique, photos et TV) je dois dire que j’en suis bien content. Il faut dire qu’au prix auquel je l’ai payé (environ 500 € sur Amazon.de), ce beau moniteur avait intérêt à ne pas me faire défaut !

Une des premières vérifications que j’ai faite fut l’inspection de l’écran LCD et de ses 2560*1440 pixels à la recherche du fameux pixel mort. Je n’en ai pas trouvé mais il est vrai que je n’ai pas une excellente vision. Je suis resté pendant une semaine avec un pauvre câble VGA pour faire le branchement entre le moniteur et mon PC, avec pour effet immédiat de limiter la définition de l’écran a « seulement » 1920*1080 pixels. Mais comme je n’avais jamais eu l’occasion de perdre mon temps sur internet en utilisant une définition de 2560*1140 pixels, j’étais bien curieux de voir l’effet que cela ferait, et il a donc fallu que j’attende la livraison de mon câble DisplayPort. Une critique qui revient souvent à l’encontre de cette définition maximale concerne la réduction massive de tout ce qui s’affiche à l’écran, et en particulier les caractères. Je dois dire que ça m’a légèrement frappé la première fois que j’ai demandé à Linux de régler le moniteur à une telle définition, mais je m’y suis fait très vite et en fait, je n’utilise plus que cette définition désormais. Je suppose que dans quelques années, quand je deviendrai prématurément presbyte, je ne pourrai que haïr cette définition.

J’étais aussi très curieux de voir la différence de netteté (?) d’affichage entre un câble VGA et un câble DisplayPort. Pour le coup, j’avoue que ça ne m’a pas vraiment sauté aux yeux, même si j’ai constaté un très léger flou en VGA qui semble désormais avoir disparu. Du coup, j’attribue effectivement cette différence à la disparition du bruit engendré par la conversion numérique ==> analogique ==> numérique inhérente au VGA.

Les réglages d’usine du modèle que j’ai acheté sont réputés exemplaires (en termes de fidélité des couleurs). De fait, lorsque l’on défait le carton d’emballage du moniteur, on découvre à l’intérieur une petite fiche récapitulative du calibrage d’usine dudit moniteur. Plus précisément, trois courbes, dont la première représente le delta E dans l’espace de couleur sRGB, la seconde la température de couleur, et la troisième la luminance (les deux dernières courbes sont fonctions du niveau de gris). En moyenne, le delta E est inférieur à 5, avec comme plus mauvais élève le joliment nommé Red4 qui dépasse légèrement la barre des 8, tandis que le plus petit écart est a priori à mettre au crédit du Yellow3 qui plafonne à 0.25. En passant, je précise que je n’ai pas les idées claires concernant la signification exacte de ces Red4 et autres Yellow3. Les « couleurs » dénommées Grey, Red, Green, Blue, Yellow, Magenta, Cyan sont les seules à apparaître sur le test de fidélité des couleurs, en différentes nuances je suppose (d’où le suffixe chiffré), mais quelles sont les différences exactes entre ces différentes couleurs, mystère.

En tout cas, comme je n’ai pas encore de sonde de calibration à ma disposition, je ne peux que faire confiance à cette petite feuille livrée par Dell. Je reparlerai donc sûrement de ces réglages dans les semaines à venir.

Que dire d’autre qui ne soit pas totalement dénué d’intérêt ? Ah oui, la luminance est par défaut réglée à 80 %, mais vu le temps que je passe sur le PC, je me serais brûlé les deux rétines avec une telle luminance en moins d’une semaine. Elle est actuellement à 20 % (soit quelque chose comme 80 cd/m² je suppose), et je trouve finalement que c’est encore trop !

Sinon, le père Noël de mon boulot m’a apporté une liseuse numérique, une Kobo Glo. Pour un gros lecteur tel que moi, ce n’est a priori pas un cadeau anodin. Je vous parlerai de ce cadeau expérimental une autre fois, j’ai sommeil là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *