No blog’s land

Après m’être perdu dans le no blog’s land durant quelques semaines, j’ai la joie de vous annoncer la reprise en fanfare de ce blog – au moins pour la journée !

Mes lecteurs les plus assidus auront noté que ce soudain réveil n’est pas le simple fruit du hasard. Et ils auront raison. En effet, deux événements d’importance vont se dérouler demain dimanche 23 mai 2010. L’un concerne le sport, l’autre une série, l’un est mon sport préféré, l’autre est une série qui occupe une place bien à part dans mon panthéon des séries que l’on doit avoir vu au moins une fois dans sa vie !

Vous aurez noté qu’après en avoir fait un des fils rouges de mon blog, je n’ai pas parlé de tennis depuis un bon moment en ces lieux. En effet, j’ai estimé que j’en avais déjà fait un tour assez large, grâce notamment à Nadal et Federer qui m’auront permis de m’exprimer sur ce sport d’une manière que je n’aurai jamais rêvé atteindre (j’étais beaucoup trop jeune à l’époque des Sampras-Agassi !). Sans les émotions qu’ils m’ont procuré, j’aurai sans doute eu un mal fou à transcrire ma passion pour le tennis. Je les en remercie pour cela. Du coup, cette période un peu molle dans laquelle le tennis est tombé suite aux blessures de Rafa et au peu d’efficacité de Roger en dehors des grands chelems a démontré qu’actuellement, il y a peu de joueurs au charisme suffisant pour déloger ces champions de leur place au sommet. Je suis donc soulagé d’avoir profité autant que faire se peu de tous ces duels. Et je me réjoui du coup d’envoi du tournoi de Roland-Garros dès demain, tournoi qui pourrait très vraisemblablement se terminer par une quatrième finale Federer-Nadal, avec cette fois-ci Federer dans la peau du tenant du titre. Wait and see !

Dans un tout autre domaine, demain soir sera diffusé l’ultime épisode d’une série qui m’aura passionné six années durant, LOST ! J’aurais beaucoup à dire sur cette série, et je suis partagé entre m’exprimer avant de connaître le fin mot de l’histoire, ou attendre que la saga soit définitivement à ranger aux rangs des séries closes ! Le premier cas me paraît le plus intéressant, notamment parce qu’il me permettra de m’exprimer plus librement sur la série, sa mythologie et ses multiples mystères sans avoir une vue biaisée par la connaissance de ces dits mystères (cela dit, d’une part je ne suis pas convaincu que l’on ait tant de réponses que cela à la fin de la série et d’autre part, toute la mythologie reste assez basique et ce n’est pas cela qui m’intéresse le plus – voire ci-après !). Autant le dire de suite, dans Lost, ce ne sont justement pas tant les mystères et la mythologie en tant que tels qui m’ont passionné et qui ne sont pour moi qu’un fil conducteur, un support aux interactions entre personnages qui elles, m’auront tenu en haleine durant tout ce temps. En cela, je dois me différencier d’une bonne partie du contingent des fans qui se font souvent une obsession de certains détails (les chiffres par exemple, je ne vois pas trop ce qu’il y a à en dire). Voilà, il ne me reste plus qu’à rédiger ma déclaration d’amour (et de haine ^^) à Lost. See you soon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *